Nutrithérapeute - Thérapeute holistique - Coach de vie 

Roland Crettaz 

 "OSEZ LE BIEN ETRE"

Bienvenue à vous tous !

Vous trouverez ici tout ce que vous cherchez.


Que ton aliment soit ton médicament….Nous devrions tous mettre cette phrase en pratique.


En tant que Nutrithérapeute Diplômé je vous propose :


La Nutrithérapie pour enfants, adultes, adolescents.


Nutritionniste MCO diplômé et thérapeute holistique,  je vous propose un panel de solutions à vos maux du quotidien et chroniques pour retrouver un équilibre sain. Que ce soit du rééquilibrage alimentaire, ou divers pathologies à réglées, troubles du comportement surpoids, maladie chronique, obésité, cancer, fibromyalgie, eczéma, psoriasis, anxiété, dépression etc...


la Thérapie Holistique / Développement personnel


La thérapie holistique est une expression de la médecine non conventionnelle , s'appuyant sur un sens dérivé du holisme, et désignant des méthodes qui seraient fondées sur la notion d'un soins apporté en tenant compte de la « globalité de l'être humain » : physique, émotionnel, mental et spirituel  ou corps-esprit et prétendent se distinguer de la médecine conventionnelle en considérant le patient « comme une personne et non comme un malade »


L'équilibre du corps, du mental, de l'émotionnel et de l'alimentation est primordial.



Le développement personnel est un ensemble hétéroclite de pratiques, appartenant à divers courants de pensées, qui ont pour objectif l'amélioration de la connaissance de soi, la valorisation des talents et potentiels, l'amélioration de la qualité de vie personnelle, la réalisation de ses aspirations et de ses rêves. 


Les bases de la psychologie du développement personnel sont d'abandonner toutes les idées négatives et de les reformuler en pensées positives.

La notion de « développement personnel » recouvre plusieurs domaines. Ainsi, pour la revue Sciences humaines, « les techniques de développement personnel visent à la transformation de soi : soit pour se défaire de certains aspects pathologiques (phobie, anxiété, déprime, timidité), soit pour améliorer ses performances (mieux communiquer, gérer son temps, s'affirmer) etc... faites appel à votre coach perso dès maintenant

Des produits sains pour votre santé copié  le lien ci-dessous ou me contacter pour de plus amples renseignements.


https://shop.alguathera.ch/?CodeCourtier=HJVR571



En tant que Faiseur de Secret vous pouvez m'appelez aussi pour vos maux au 079 736 30 90 


Pour vos dons : 

Crettaz Roland

E-Banking CH55 8080 8005 5982 9523 5



Raiffeisen Sion et région

1950 Sion / Suisse 

Code Bic / Swift : RAIFCH22572


Un cabinet à la hauteur de vos exigences…


- Conférence

- Cours / Formation sur l'Ouverture Dynamique Positive (ODP)

- En entreprise ou privé 

- Formation en nutrition et thérapie holistique 

- Séminaire 


Un esprit sain dans un corps sain  voilà l'adage.


Nous actualisons régulièrement notre site. 


Pour des raisons pratique je me déplace aussi chez vous en Suisse et France voisine :Sion, Martigny, Sierre, Monthey, Conthey, Vex, Savièse, Lausanne, Neuchâtel, Genève, Jura, etc...sur rendez-vous


Les troubles du comportements (Tdha) 


Test thérapeutique pour l’enfant atteint de Déficit de l’Attention et HyperActivité ou DAHA.

Cette diète thérapeutique permet depuis 25 ans de stopper la Ritaline chez les enfants et les jeunes atteints de DAHA, ou SPO « Syndrome Psycho-Organique » pour les suisses ou MBD « Minimal Brain Dysfonction » pour les Anglosaxons.

 

La diète HAFER résout la situation très rapidement, sans passer par la Ritaline, même si les parents qui consultent n’en peuvent plus de vivre le quotidien avec leur enfant, de consulter tous les psy possibles sans résultat probant… Je les invite à quatre jours encore de patience, juste occupés à ôter de l’alimentation de leur enfant un additif apparu dans la chimie alimentaire depuis les années 60, et augmenté de 300% en quelques années.


Tout ceci est détaillé dans le livre de madame Herta HAFER, pharmacienne allemande (et de son époux, chimiste) :


« La drogue cachée : les phosphates alimentaires, cause de troubles du comportement, de difficultés scolaires et de délinquance juvénile » écrit en 1976 et traduit par Madame Luce PECLARD en 1978, qui en est à sa 6° édition revue et enrichie de nouvelles expériences et mises à jour. Vous pouvez aussi acquérir le plan de menus créé en Suisse romande par le collectif de parents, et la grille de dépistage chez les enfants et les adultes. (disponible par mail [email protected] ou par tel au 079 736 30 90)


Je laisse d’abord la parole à Madame Luce PECLARD, que je remercie ici pour sa disponibilité au téléphone, et ses conseils liés à une longue pratique, qui a commencé par son fils (comme pour Madame HAFER) immédiatement normalisé dans tous ses troubles par la diète phosphatée.


« Entendons-nous bien : les phosphates en tant que tels sont nécessaires à la croissance et au bon fonctionnement de l’individu, mais c’est leur excès dans notre nourriture qui est préjudiciable à certains enfants, en moyenne deux à trois sur dix et surtout des garçons, pour continuer à influencer ensuite leur comportement d’adolescents et d’adultes. Les effets de cette intolérance physique aux phosphates commencent à se manifester au moment où l’enfant quitte le stade du nourrisson pour une alimentation “normale”, donc dès l’âge de 2 ou 3 ans, pour atteindre un point culminant vers 10 à 13 ans et se manifester encore durant l’adolescence, suffisamment en tout cas pour empêcher un développement harmonieux en cette période si importante de la vie.
 

L’intoxication aux phosphates 

L’intoxication (qui n’est pas une allergie) se manifeste par l’apparition du “syndrome psycho-organique” (SPO) ou “Dysfonction cérébrale minimale” (MzD). Les symptômes se répètent jusqu’à l’âge adulte et y persistent, sans être aussi frappants qu’à l’âge scolaire. Dans leur phase aiguë, ces troubles caractériels vont de l’hyperactivité à l’agressivité chez des sujets dont l’intelligence souvent très vive est inhibée par des réactions incontrôlables par eux : instabilité émotionnelle, impulsivité, incapacité de concentration, d’adaptation, d’intégration, distraction, morosité, agitation en classe, susceptibilité et hostilité, sources de bagarres. Il n’est pas difficile de déduire de ce qui précède, que les jeunes souffrant de telles anomalies de comportement sont dans un état de “mal-être” dont ils ne sont pas responsables ; ils essaient d’y remédier à leur manière, soit par des actions d’éclat attirant l’attention (punks, gangs d’adolescents, etc.), soit par des actes gratuits de violence les menant à la délinquance (20% des jeunes criminels seraient à l’origine affligés du syndrome SPO), soit enfin par une tendance marquée à recourir aux excitants et stupéfiants (tabac, alcool, médicaments, opiacés, etc.), lesquels les soulagent momentanément, certains les emprisonnant hélas dans la dépendance.
 

La découverte

Par quel cheminement physique l’excès de phosphates alimentaires passe-t-il pour aboutir au trouble de comportement ?
Face au comportement perturbé de son propre fils durant toute sa scolarité, Mme HAFER articule sa recherche de psychologues en psychiatres, de médecins en neurologues, jusqu’au moment où elle découvre les travaux de grands spécialistes américains comme Ben F. FEINGOLD et Paul D. Mac LEAN (1974 – 1978) sur l’hyperactivité et les dérèglements du cerveau. Ses déductions l’amènent à découvrir que les additifs phosphatés excessifs dans la nourriture sont à l’origine de ces troubles et qu’une diète appropriée, pauvre en phosphates, fait disparaître l’anomalie de comportement dans les 3 jours, tandis qu’un écart de régime réintroduit le syndrome SPO dans l’espace d’une demi-heure à une heure.

Chez le sujet sensible, l’intoxication au phosphate provoque un dérangement du métabolisme, en bloquant la sécrétion de l’hormone noradrénaline des glandes surrénales, laquelle commande et règle le flux des excitations nerveuses au niveau des synapses dans le cerveau. D’où le dérèglement du comportement, qui échappe à la personne elle-même, fût-elle douée d’une grande volonté. Dans ce processus, il semble que soient altérés les neurotransmetteurs qui assurent le délicat transport de substances chimiques entre les différentes parties du “cerveau trinitaire”.

Selon Mac Lean, en effet, notre cerveau se compose de trois parties : le reptilien, très ancien, qui assure les fonctions vitales primaires ; le système limbique, où apparaissent les premiers mammifères avec un début de conscience ; et le néocortex avec sa partie préfrontale, une merveille qui ouvre à l’être humain les vannes de l’expression, de la symbolisation, de la mentalisation, de l’abstraction, de la conscience dans toute son ampleur. Extraordinaire réalisation de la nature, ce néocortex a son propre neurotransmetteur, la noradrénaline justement, qui est en même temps l’hormone de la branche sympathique dans le système neurovégétatif. C’est cette substance qui relie le système viscéral au néocortex.
Ainsi, au travers de ce couplage viscères/cerveau, l’excès de phosphates, en bloquant l’émission de noradrénaline, réduit à néant l’action de contrôle du néocortex.

Complément nutritionel  100% naturel de fruits et légumes extrait à froid et sans pesticides.


Lorsque notre système immunitaire est fragilisé: rhume, gastro, grippe, angine… Quel réjouissant programme ! Vous connaissez bien sûr les règles élémentaires d’hygiène qui vous protègent de tous ces virus et bactéries : bien vous laver les mains fréquemment, dormir suffisamment, faire un minimum d’activité physique (permet d’évacuer les toxines)… 

Savez-vous que certains aliments sont particulièrement recommandés pour booster votre système immunitaire ? 

Un produit avec un taux ORAC (antioxidants) exceptionnel et en plus bio sans pesticides et extrait à froid ont gardent un maximum de nutriments. 

Pour commander les produits je suis à votre disposition au 079 7363090 


http://www.healthwithflavon.com/M-458965