Nutrithérapeute - Thérapeute holistique - Coach de vie 

Roland Crettaz 

 "OSEZ LE BIEN ETRE"

Blog

Bonjour , ce blog est fait pour que vous soyez informé au mieux des nouvelles avancées dans certains domaines tel que la nutrition, micro et macro nutrition, les thérapies holistique . Merci pour votre lecture, laissez un témoignage si vous le désirez merci
afficher :  plein / résumé

La drogue cachée les phosphates alimentaires

Publié le 25 février 2020 à 4:30 Comments commentaires (3)
Très remarquée en Allemagne, la présente étude traite des troubles de comportement chez les enfants et les adolescents souffrant du « Syndrome psycho-organique » (SPO), traduc- tion française du MzD (Minimale zerebrale Dysfunktion) ou MBD (Minimal Brain Dysfunction). L auteur, Mme Hertha Hafer, pharmacienne, démontre qu un excès de phosphates dans la nourriture est la cause de ces troubles de comporte- ment, liés à une perturbation du métabolisme. Son rapport se base sur les expériences faites avec son propre fils, et sur des cas spécifiques qui viennent confirmer sa « ...découverte sensationnelle », comme le relate le grand magazine STERN de Hambourg en 1978 déjà. Mme Hafer s appuie aussi sur des recherches qui consolident sa thèse. De nouvelles observations et connaissances, ainsi qu une nouvelle introduction et une postface de la traduc- trice enrichissent notre édition en français. Y figure aussi un extrait de l ordonnance fédérale quant aux phosphates ajoutés dans les denrées alimentaires et les produits carnés. Les additifs-phosphatés sont désignés par 16 numéros E dans la codification européenne. En matière d alimentation, les mesures de prévention sont indispensa- bles, car au cours des années les additifs phosphatés, loin de diminuer, ont dans bien des cas encore augmenté. En tant que distributeur de ce livre vous pouvez le commander directement à l adresse suivante [email protected]

le fer et l'alimentation

Publié le 16 septembre 2019 à 2:55 Comments commentaires (0)
Le corps humain contient naturellement 3 à 4 g de fer, dont 2 à 2,5 g sous forme d hémoglobine, qui donne au sang sa couleur rouge. Il est bien recyclé par l organisme et les pertes journalières (principalement par les selles) sont faibles, environ 1 mg, auxquelles il faut ajouter environ 0,5 mg de perte supplémentaire chez les femmes en période de menstruation. Le fer dans les aliments Dans les aliments, le fer est présent sous deux formes : héminique et non héminique. Le fer héminique, qui a une absorption stable autour de 25 %, se trouve dans le sang et dans les protéines qui contiennent le groupe hème. Dans les plantes, on en trouve dans les mitochondries de toute cellule qui utilise l oxygène pour la respiration : l apport en fer héminique des végétaux est toutefois négligeable. Le fer non héminique constitue la quasi totalité du fer apporté par les végétaux . Son absorption est régulée par le stock déjà présent dans l organisme, elle dépend du type de repas et peut varier sensiblement ; une moyenne de 5 % est une estimation raisonnable dans un repas omnivore classique. Toutefois, des études ont montré que le fer contenu dans un même repas végétal est mieux absorbé par les végétariens que par les omnivores ((C.Kies, L. McEndree, Vegetarianism and the Bioavailability of Iron. Dans Nutritional Bioavailability of Iron. ACS Symposium Series 203, American Chemical Society, 1982.)) : l organisme humain est parfaitement capable de s adapter à la forme qu on lui fournit et le fer d origine végétale suffit amplement à ses besoins. Cette adaptation se réalise plus ou moins rapidement : dans certains cas, plutôt rares, on peut observer une baisse temporaire du taux de fer lors du changement de régime alimentaire. Il convient de noter que les oeufs et les produits laitiers ont une teneur en fer négligeable et ne peuvent pas être considérés comme source complémentaire significative. Du point de vue de l apport en fer, contrairement à l image courante, un régime végétalien, plus riche en aliments ayant un taux important de fer (légumineuses, oléagineuses,) est préférable à un régime végétarien, dans lequel leur place est partiellement prise par des sous produits animaux n ayant pratiquement aucune importance pour l apport en fer. Lorsque le fer parvient jusqu aux cellules qui l utilisent, son efficacité est exactement la même qu il provienne d un plat de lentilles ou d un morceau de boeuf. Facteurs influant sur l absorption du fer non héminique L absorption du fer non héminique est stimulée en cas de diminution du stock de fer, et réciproquement diminuée en cas de surcharge, ce qui permet de maintenir plus facilement un stock optimal. L absorption du fer non héminique est principalement activée par : la vitamine C (acide ascorbique), ainsi que par l acide citrique des agrumes ou l acide malique des pommes ; la cuisson pour les brocolis (elle passe de 6 à 30 %). L absorption du fer non héminique est principalement inhibée par : l excès de calcium (typique des repas français moyens riches en produits laitiers) ; les tanins (l absorption peut être diminuée par la prise de thé, qui toutefois est très riche en fer ; le café a moins d effet ; les thés sans tanins n ont pas d effet) ; les protéines du jaune et du blanc d oeuf ;Les polyphénols (antioxydants présents seulement dans les végétaux) sont réputés inhibiteurs, mais cet effet est annulé en présence de vitamine C. Il faut noter que les phytates (pain complet, autres céréales complètes, légumineuses), que l???on considérait comme des inhibiteurs, se sont en fait révélés comme ayant peu d???effet. Les dangers du fer héminique L organisme humain ne peut pas régler l excrétion du fer, mais seulement l absorption du fer non héminique : celle du fer héminique est stable. Le fer héminique participe à des réactions d oxydo-réduction qui produisent des radicaux libres (« réaction de Fenton ») et se lie aussi au groupe nytrosile présent dans la viande rouge et la viande transformée, produisant dans les deux cas des puissants carcinogènes. Des nombreuses études ont établi un lien direct entre la consommation de fer héminique et le cancer colorectal ((NMBastide, FHF Pierre, DE Corpet, Cancer Prevention Research, 2011, 4, 177184.)), de l estomac ((P Jakszyn et al., International Journal of Cancer, 2012, 130, 2654???2663.)) et de l sophage ((MH Ward et al., European Journal of Cancer Prevention, 2012, 21, 134???138.)). Le Fond Mondial pour la Recherche sur le Cancer, dans son dernier rapport (juillet 2011), a mis en évidence la relation étroite entre le fer héminique et le développement du cancer de l intestin et a recommandé une alimentation végétalienne riche en fibres Par ailleurs, un taux de ferritine (protéine de stockage du fer) trop élevé dans le sang et un apport trop important de fer par l alimentation sont corrélés au risque d attaque cardiaque ((JT Salonen et al., Circulation, 1992, 86, 803???8011.)). Le fer est l'un des sels minéraux essentiels au bon fonctionnement de l'organisme. Il a un rôle fondamental dans la constitution de l'hémoglobine, une protéine qui transportent le dioxygène dans l organisme, dans celle de la myoglobine, une protéine qui apportent le dioxygène aux muscles, et dans celle de nombreux enzymes indispensables au fonctionnement de l'organisme. Une carence en fer se traduit par une anémie (baisse de l hémoglobine) accompagnée d'une très grande fatigue et d'une diminution de la résistance aux infections. Les femmes enceintes sont les plus exposés car un manque de fer peut entraîner un retard de croissance chez le foetus et d autres conséquences plus graves. Pas question de tomber malade et de subir les coups de mou, on fait le plein de fer avec ses 12 aliments. 1. Le cumin: 66 mg pour 100 g 2. Le thym: 30 mg pour 100 g 3. La spiruline 28.5 mg pour 100 g 4. Le sésame: 16.6 mg pour 100 g 5. Noix de cajou: 6 mg pour 100 g 6. Les pignons de pin: 5.5 mg pour 100 g 7. Les graines de tournesol: 5 mg pour 100 g 8. Les haricots rouges: 5 mg pour 100 g 9. Les lentilles: 3.3 mg pour 100 g Vous pouvez ajouter : Les abricots secs Les dattes Les figues sechées La mélasse noire La dulse ( algue rouge) Les épinards crus Une carence en fer peut être dûe à un foie surchargé et/ou à une carence en vit B12 que l'on soit végétalien ou omnivore. Belle journée à vous

Et vos kilos en trop s'évanouissent

Publié le 29 mai 2019 à 7:50 Comments commentaires (0)
Ce n' est pas forcément un chemin de croix, bien au contraire. Un rééquilibrage alimentaire, c'est un mode de vie: Et ce nouvel art de vivre peut révéler en vous une nouvelle personne pleine d'enthousiasme et de sérénité. Adopter une alimentation saine et équilibrée. Manger équilibré, une expression que l�??on entend dès sa petite enfance mais qu�??il est parfois difficile d�??appliquer de manière concrète. Il est d�??abord question de quantité. Les fruits, par exemple, s�??ils contiennent plein de vitamines ont également beaucoup de sucre et certains comme la banane ne doivent donc pas être consommés en trop grande quantité. Il en est de même pour les féculents qui n�??ont certes pas un goût sucré mais en contiennent en abondance. Ces aliments doivent donc être consommés avec parcimonie et la faim devrait plutôt être comblée au moyen de légumes, par exemple. L�??apport en eau est également important voire primordial puisque le corps, lorsqu�??il en manque, prendra l�??habitude de la stocker, ce qui encouragera naturellement un surpoids. Idéalement, il faudrait consommer environ deux litres d�??eau quotidiennement. Un moment pour tout Le repas du soir est crucial dans le comportement alimentaire puisque aucun exercice physique important ne sera généralement fait après. Par conséquent, il devrait être particulièrement léger et ne pas contenir d�??excès de sucre, ni de graisse. L�??expression traditionnelle «manger comme un roi le matin, comme un prince à midi et comme un pauvre le soir» vient donc d�??une réalité médicale. L�??idée que consommer une pizza le soir, un plat composé de beaucoup de graisse et de féculent, serait sain ou équilibré est donc totalement erronée. Tous concernés Que l�??on soit en dessous de son poids santé, en dessus ou que l�??on pèse le poids idéal mais que l�??on ne se sente pas tout à fait bien dans son corps, le rééquilibrage alimentaire peut être une solution. Généralement aidé par un nutritionniste , on apprendra à consommer les principaux d�??aliments et à doser chacun d�??entre eux. Le but premier sera de ne jamais avoir faim et de garder suffisamment d�??énergie pour toute la journée. Mieux encore, une analyse de sa masse graisseuse et de la proportion d�??eau dans le corps, peut affiner sa connaissance d�??un régime alimentaire idéalement adapté. Différents centres proposent ce service grâce à des appareils de dernière génération ainsi que les conseils qui y sont liés. Un moyen de ne pas se fatiguer à appliquer des régimes drastiques qui ne seraient pas adaptés à sa propre problématique. Bien souvent, il suffit de quelques petites modifications alimentaires pour un véritable effet aussi visible que durable. Pour plus d info je reste à votre disposition au 079 736 30 90

les additifs alimentaires dangers

Publié le 29 mai 2019 à 2:40 Comments commentaires (0)
les additifs alimentaires et leurs conséquences Les additifs alimentaires sont des produits ajoutés à la nourriture. Ils doivent être écrit sur l???emballage, dans la liste des ingrédients. La définition officielle d???un additif alimentaire est une substance habituellement non consommée comme aliment en soi et habituellement non utilisée comme ingrédient caractéristique dans l???alimentation, possédant ou non une valeur nutritive, et dont l???adjonction intentionnelle aux denrées alimentaires, dans un but technologique au stade de leur fabrication, transformation, préparation, traitement, conditionnement, transport ou entreposage, a pour effet, ou peut raisonnablement être estimée avoir pour effet, qu???elle devient elle-même ou que ses dérivés deviennent, directement ou indirectement, un composant des denrées alimentaires. Les additifs alimentaires sont des produits ajoutés aux produits alimentaires dans le but d???en améliorer la conservation, l???aspect, le goût, etc. Les colorants alimentaires, les conservateurs, les émulsifiants, épaississants, stabilisants, gélifiants, les exhausteurs de goût et les édulcorants sont des additifs alimentaires. On peut classer les additifs alimentaires dans trois catégories : Les additifs inoffensifs pour la santé. Les additifs avec une polémique : certains rapports de santé dans le monde considèrent que l???additif comporte un danger et d???autres non. Les additifs dangereux pour la santé. La liste des additifs alimentaires dangereux pour votre santé : Le Propylène Glycol E1520 ou Anti-gel pourrait être dangereux. Voici des informations complémentaires : Le seul cas ou le Propylène Glycol est utilise comme antigel, c???est pour obtenir un antigel très cher, utilisable dans les chambres froides alimentaire, la ou une fuite non détectée ne doit pas contaminer la nourriture. Associer antigel et Propylène Glycol sans explication, est trompeur. En effet le public a dans l???esprit que l???antigel est très dangereux, car le seul qu???il manipule est celui de voiture hautement toxique a base d???éthylène glycol (éthylène =/= propylène). L???utilisation de Propylène Glycol comme antigel certifié pour l???agro alimentaire, est un point pour sa non toxicité. Le Propylène Glycol est aussi beaucoup utilise dans les produit de beauté et comme excipient de médicament. Il est aussi utilise pour fabriquer, depuis des décennies, la fumée dans la discothèque ou le cinéma (le Propylène Glycol se vaporise a 55-60°), sans jamais avoir eu de problème d???intoxication rapporté. Le seul rapport connu a ce jour sur le Propylène Glycol est celui de l???INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) il date de 1994 et conclu en substance, de la non toxicité du produit aussi bien pour l???ingestion en forte dose, l???inhalation et le contact cutané. (inrs.fr/INRSPUB/inrs01.nsf/inrs01_catalog_view_view/91018D65A315739CC1256CE8005A622A/ $FILE/ft226.pdf) Le Polyvinylpyrrolidone E1201 et E1202 : il permet de lier des agents de turbidité dans une boisson. Risque pour la santé : des fausses couches et des cancers. Diphényle E230 : un conservateur de synthèse également utilisé comme pesticide, interdit en Australie. Risque pour la santé : des nausées, une irritation des yeux, allergies, etc. L???aspartame E951 : il est très utilisé dans les produits lights (boisson, gateaux, chewing-gum, etc.) Risque pour la santé : des troubles digestifs, des maux de tête, insomnies, prise de poids, douleurs articulaires, trous de mémoire, crises de panique, infertilité, etc. Acide Cyclamique E952 et sels de Na, Ca : édulcorant de synthèse pour remplacer le sucre. Risque pour la santé : Cancers (Additif interdit aux Etats-Unis en 1970, autorisé au Canada et dans d???autres pays.) Sucralose E955 : édulcorant 600 fois plus sucrant que le sucre. Risque pour la santé : problèmes de foie et de reins. Saccharine E954 et sels Na, K, Ca : édulcorant 300 fois plus sucrant que le sucre. Risque pour la santé : de nombreuses allergies. Sel d???aspartame E962 et Acésulfame-K : fonction similaire à l???aspartame et à acesulfame-k. Risque pour la santé : voir les risques pour l???aspartame e951 et l???acésulfame k. Xylitol E967 : édulcorant de synthèse reconnu comme cancérigène aux Etats-Unis par la Food and Drug Administration. Risque pour la santé : problèmes de reins, évanouissement, acidose, problème d???orientation, etc. Acide benzoïque E210 : c???est un conservateur chimique. Risque pour la santé : des problèmes de croissance, insomnies, trouble du comportement, etc. Acesulfame-k E950 : édulcorant 200 fois plus sucrant que le sucre. Il serait plus dangereux que la saccharine et l???aspartame. Risque pour la santé : hausse de cholestérol, cancers, problèmes aux poumons, hypoglycémie, etc. Azodicarbonamide E927a ou Azoformamide : additif interdit en Australie et en Allemagne. Risque pour la santé : asthme, hyperactivité, insomnies, etc. Cire de polyéthylène oxydée E914 : Utilisé comme agent d???enrobage pour traiter les agrumes, légumes, fruits. Risque pour la santé : de gros risques si on on ne lave pas les fruits/légumes et également ses propres mains. Esters de l???acide montanique E912 : cire végétale utilisé comme agent d???enrobage. Risque pour la santé : des allergies. Gallate de propyle E310 : un antioxydant de synthèse. Risque pour la santé : problème au foie, hyperactivité, cancers, allergies, etc. Cire microcristalline E905 : issu du pétrole ou lignite, présent dans les chewing-gums et de nombreuses confiseries. Risque pour la santé : problème d???absorption de vitamines et de minéraux, problème au niveau des lymphes et du foie. Diméthylpolysiloxane E900 : huile de silicone anti-mousse. Risque pour la santé : problèmes au niveau du foie, des reins, cancers. Ponceau 4r E124 : c???est un colorant rouge. Risque pour la santé : de l???urticaire, asthme, hyperactivité, etc. Glycine E640 : support pour additif de synthèse qui peut remplacer le sel. Risque pour la santé : retard de croissance, augmentation du taux de mortalité. Ethyl matol E637 : cf maltol e636 Risque pour la santé : voir maltol. Maltol E636 : exhausteur de goût. Risque pour la santé : des risques de destruction des globules rouges. Acide inosinique E630 : exhausteur de goût. Risque pour la santé : problème d???asthme, réactions cutanées, allergies, etc. Guanylate disodique E627 : exhausteur de goût pour stimuler l???appétit. Risque pour la santé : irritation des muqueuses, de l???asthme, etc. Glutamate monosodique E621 ou GMS : exhausteur de goût de synthèse très utilisé. Risque pour la santé : destruction des neurones. Silicate de magnésium E553a : un anti-agglomérant. Risque pour la santé : problèmes au niveau de la respiration. Talc E553b : un anti-agglomérant. Risque pour la santé : problème au niveau de la respiration. Silicate aluminosodique E554 : anti-agglomérant utilisé comme colorant. Risque pour la santé : alzheimer, problèmes au placenta. Acide glutamique E620 : additif très utilisé, pour remplacer le sel. Risque pour la santé : asthme, problème de sensibilité du dos et des bras, problème cardiovasculaires. Poly phosphates de calcium E544 : utilisé pour augmenter la masse des aliments, interdit en Australie. Risque pour la santé : allergies, problèmes de digestion. Gallate d???octyle E311 : un antioxydant de synthèse. Risque pour la santé : de l???urticaire, des allergies, problème concernant les hémoglobines, etc. Phosphates d???aluminium acide sodique E541 : utilisé dans les patisseries, présenté comme neurotoxique. Risque pour la santé : problèmes de reins, alzheimer, problèmes de coeur, etc. Sulfate d???aluminium E520 : un dérivé de l???aluminium. Risque pour la santé : nocif pour les reins, Alzheimer Monostérate de sorbinate E491 : un anti-moussant utilisé comme colorant par exemple. Risque pour la santé : lésion(s) d???organe(s), diarrhées, etc. Sucroesters E473 : antioxydant, présent dans de la nourriture pour bébé. Risque pour la santé : problèmes de digestion et diarrhées. Céllulose microcristalline E460 : un épaississant. Risque pour la santé : cancérigène ou non (nombreux tests en contradiction) Polysorbate 20 E432 : support de synthèse utilisé dans les desserts. Risque pour la santé : problèmes de calculs rénaux, des tumeurs, allergies, etc. Edta E385 : un antioxydant, il est utilisé en médecine pour traiter un empoisonnements aux métaux lourds Risque pour la santé : problème de digestion, coagulation du sang, etc. Sur certains emballages, les noms des additifs sont notés et NON les E..., tout ceci pour ne pas que le consommateur s'alarme ! Donc faire très attention, "l'absence de E..." notifié sur l'emballage de vos produits, ne veut pas dire : "ABSENCE D'ADDITIF !" La liste rouge = additifs à éviter La liste orange = additifs dont les rapports scientifiques sont contradictoires La liste verte = additifs considérés comme inoffensif à ce jour pour notre santé Vous aurez droit aux diverses listes (rouge, verte et orange) lors des infos suivantes, mais pour l'heure, place à la première partie de la liste rouge. TOUS ces additifs alimentaires sont à éviter grandement. Si il y a ++, il faut formellement le proscrire de votre alimentation. E102: Tartrazine. Colorant synthétique jaune. ++ Risques: hyperactivité, asthme, urticaire, rhinites, troubles de la vue, insomnies, pourrait être cancérigène avec effets mutagènes et tératrogènes, résistance microbienne aux antibiotiques. Est utilisé dans de nombreux aliments (boissons, merguez, charcuteries, bonbons, gâteaux, médicaments...) Interdit en Autriche, Finlande, Norvège et en Suisse. E104: Jaune de Quinoléine. Colorant de synthèse. ++ Risques: hyperactivité, asthme, eczéma, insomnie, risques d'allergies, et est soupçonner d'être cancérigène. Interdit aux USA et en Australie. E107: Jaune 2 G ou Sunset Yellow FCF. Colorant synthétique. Risques: hyperactivité, asthme, eczéma, insomnies. Normalement interdit en France... E110: Jaune Orange "S" ou Sunset Yellow FCF. Colorant jaune azoique. Risques: hyperactivité, asthme, urticaire, maux d'estomac, insomnie, vomissements et pourrait être cancérigène, risques importants pour les personnes allergiques à l'aspirine, provoque des tumeurs des glandes surrénales et des reins (chez le rat). Est utilisé dans les glaces, pâtisseries, ainsi que dasn certains médicaments, comme le paracétamol... Interdit aux USA et dans certains autres pays, sauf.... E120: Cochenille, acide carminique. Colorant rouge. +++ Risques: hyperactivité, asthme, eczéma, insomnies, pourrait être cancérigène et mutagène Fabriqué à partir d'insectes écrasés ou chimiquement. On le trouve notamment dans les boissons sucrées, les yaourts, les chewing-gums... A PROSCRIRE POUR LES ENFANTS +++++++++++++++++++++++++++++++ E122: Azorubine, Carmoisine. Colorant rouge azoïque et synthétique. ++ Risques: hyperactivité, réactions cutanées, allergies, rhinites, asthme, insomnies, oedème, pourrait être cancérigène. Surtout utilisé dans les aliments sucrés. Interdit au Japon, en Norvége et aux USA. E123: Amarante. Colorant azoïque rouge. Produit chimique dangereux. +++ Risques: hyperactivité, asthme, urticaire, insomnies, cancérigène avec effets tératrogènes et mutagènes. Se trouve dans les vins, spiritueux et oeuf de poisson. Interdit dans de nombreux pays dont la France (le caviar peut en contenir) E124: Ponceau 4R. Colorant azoïque rouge. Produit chimique très dangereux. +++ Risques: hyperactivité, asthme, urticaire, insomnies, serait cancérigène. Utilisé dans certains ketchup et fruits confits, bonbons, yaourts, boissons, chewing-gum, ... Interdit aux USA, Novége et Finlande E127: Erthrosine. Colorant rouge synthétique. Risques: hyperactivité, asthme, urticaire, insomnies, problème de thyroïde, risque de cancer. Présent dans les cerises confites, bonbons, fruits au sirop en contiennent souvent. E128: Rouge 2G. Colorant rouge synthétique. Risques: hyperactivité, asthme, urticaire, insomnies et allergies, serait cancérigène. Utilisé dans certaines saucisses et dans certains steaks hachés. E129: Rouge allura AC. Colorant synthétique. Risques: allergies diverses, hyperactivité, pourrait être cancérigène. Utilisé dans les pâtisseries et confiseries. Interdit au Danemark, en Allemagne, en Belgique, en Autriche, en Norvège. E131: Bleu patenté V. Colorant bleu synthétique. Risques: hyperactivité, asthme, réactions cutanées, nausées, problème de tensin artérielle, tremblements et insomnies, risque de cancer. Utilisé dans de nombreux aliments. Interdit aux USA, en Australie et en Norvège E132: Indigotine ou Carmin d'Indigo. Colorant bleu synthétique. ++ Risques: hyperactivité, nausées, hypertension, réactions cutanées, problèmes respiratoires, allergies, serait cancérigène et mutagène. Parfois utilisé dans les cosmétiques E133: Bleu brillant. Colorant bleu synthétique. ++ Risques: hyperactivité, asthme, urticaire, insomnies, cancérigène Présent dans les boissons et confiseries. E142: Vert brillant BS ou Vert Lissamine. Colorant vert synthétique. Risques: hyperactivité, asthme, réactions cutanées, insomnies, pourrait être cancérigène. Présent dans de noimbreux alments. Interdit au Canada, au Japon, aux USA et en Norvège. E151: Noir brillant BN ou Noir PN. Colorant d'origine chimique ayant provoqués des kystes intestinaux chez les porcs. +++ Risques: hyperactivité et pourrait être cancérigène. Utilisé dans de nombreux aliments. Interdit en Finlande, au Canada, aux USA, au Japon et en Norvège. E154: Brun FK. Colorant azïque brun. Risques: hyperactivité, asthme, rhinites, urticaire, insomnies, kystes, dégénérescence et serait cancérigène. Utilisé surtout dans les harengs fumés des pays nordiques. Interdit aux USA. E155: Brun HT. Colorant azoïque brun. ++ Risques: hyperactivité, asthme, urticaire, insomnies, problèmes rénaux, considéré comme cancérigène. Utilisé dans de nombreux aliments (gâteau au chocolat par exemple). E161g: Canthaxanthine. Colorant jaune orange, dérivé de champignons, d'origine animale ou produit chimiquement. +++ Risques: toxique pour le foie, pourrait déposer des cristaux dans l rétine ce qui serait irréversible. Utilisé pour les saucisses de Strasbourg. Interdit en Suisse E173: Aluminium. Aluminium en poudre utilisé comme colorant gris. ++++++++ Risques: neurotoxique (Alzheimer), risques rénaux. Utilisé comme colorant de surface dans certains produits, gâteaux, bonbons. Interdit en Australie. E174: Argent. Colorant minéral argenté difficilement éliminé par l'organisme. +++++ Risques: d'empoisonnement et de coloration de la peau. Utilisé en coloration de sur=face pour certains produits gâteaux et bonbons. Interdit en Australie. E175: Or. Colorant minéral doré. ++++ Risques: perturbation de la composition du sang. Utilisé pour colorer les boyaux de certaines charcuteries, gâteaux et bonbons. E180: Pigment rubis. Colorant rouge azoïque chimique. Risques: hyperactivité, asthme, réactions cutanées, insomnies, pourrait être cancérigène. Entre dans la composition des croûtes de fromage. Interdit en Australie et autres pays. E200: Acide sorbique. Conservateur d'origine naturelle ou chimique. +++++++ Risques: perturbe le système enzymatique. Utilisé dans de nombreux aliments. E201: Sorbate de sodium. Conservateur chimique. ++ Risques: asthme, urticaire, rhinites, troubles digestifs, provoque des malformations congénitales, effets mutagènes. Utilisé largement dans de nombreux produits. E202: Sorbate de potassium. Conservateur chimique Risques: voir E201 Utilisé dans de nombreux aliments comme les yaourts aux fruits, sauces, boissons. E203: Sorbate de calcium. Conservateur chimique. Risques: voir E201 Mêmes utilisations que E202 E210: Acide benzoïque. Conservateur chimique bien plus toxique que les sources naturelles contenues dans certains végétaux. Additif dérivé du benzène. ++++++++++++++++++++++++++ Risques: hyperactivité, asthme, irritations des yeux, urticaire, troubles digestifs, problème de croissance, insomnies, troubles du comportement, de plus le benzène affecte le sang et a des liens avec la leucémie chez l'animal comme chez l'homme, serait entre "autre" cancérigène... serait "seulement" ! des recherches ont été demandées pour savoir si cet additif a des effets secondaires néfastes sur les organes reproducteurs et les embryons !!!!!!!! Présent dans les boissons sucrées et confitures E211: Benzoate de sodium. Conservateur chimique dérivé du E210. +++++++++++++ Risques: idem que E210 Utilisation: idem que E210 E212: Benzoate de potassium. Risques et utilisation idem que E210 E213: Benzoate de calcium. +++++++ Idem que E210 E214: P-Hydroxybenzoate d' éthyle - Parabènes. Conservateur chimique dérivé du E210. +++++ ++ Risques: hyperactivité, asthme, allergies, urticaire, insomnies, effets anesthésiants et vasodilatateurs, crampes. Uilisations: les parabènes sont largement utilisés dans les produits cosmétiques, les viandes, les gelées utilisées en charcuterie, les bonbons !!! E215: Dérivé sodique de l'ester Ethilyque de l'acide P-HY-Droxybenzoique. Voir E214 +++++ E216, E217, E218, E219: IDEM. Voir E214 E220: Anhydride sulfureux ou Dioxyde de Soufre. Conservateur chimique. Risques: allergies, troubles digestifs, irritations des bronches, contrarie la fixation des vitamines B, nausées, asthme, associé avec E200 à E203 donne des composés mutagènes. On le trouve dans les viandes, les gelées utilisées en charcuterie, les bonbons. E221: Sulfite de sodium. Conservateur chimique dérivé de l'acide sulfureux. Voir E220. ++++++ Risques: toxique à des doses vite atteintes, provoque troubles digestifs, maux de tête, hypotension, détruit les vitamines du groupe B, risque allergique, parfois mortelle. Mêmes risques qu'avec les E200 à E203. E222, E223, E224, E225, E226, E227, E228: voir E220. +++++++++ E230: Diphényle ou Biphényle. Conservateur de synthèse dérivé de goudrons de houille. ++++++ Risques: allergies, nausées et vomissements, irritation des yeux. Utilisé comme traitement de surface des agrumes. IL NE FAUT PAS CONSOMMER la peau des agrumes traités. Il est préférable de se laver les mains avant de consommer la chair des agrumes. Ne part pas au lavage. Interdit en Australie et en France (bravo!!!!!!!!!!!!!!!) E231: Orthophénylphénol Conservateur. ++++ Risques: provoque cancer et problèmes rénaux sur les animaux de laboratoire !!!!!!!!!!!!!! Voir E230. Interdit en Australie et aux USA. Interdit en France ?????????????? E232 et E233 Voir E230 ++++ E235: Natamycine. Conservateur. Risques: nausées, vomissements, anorexie, réaqctions cutanées et diarrhées. Utilisé comme antibiotique en médecine, pour traiter certains fromages, saucisses et saucissons E236: Acide formique. Conservateur chimique.++++++++++++++ Risques: serait cancérigène et toxique pour les reins, dangereux. Utilisé dans le fromage "Provolone". "Serait" interdit en France !!!! E237: Formate de sodium. Sel de sodium de l'acide formique. Voir E236. +++ E238: Formiate de calcium. Voir E236. +++ "Serait" interdit en Angleterre E239: Hexaméthylènetètramine. Conservateur de synthèse dérivé d'amoniaque et de formaldéhyde. +++ Risques: urticaire, troubles gastriques, problèmes urinaires, pourrait être cancérigène, a provoqué des mutations génétiques sur des animaux de laboratoire Utilisé dans les fromages et le caviar, en cosmétique, utilisé également comme médicament pour désinfecté. E240: Acide borique. Conservatuer chimique. ++++++ Risques: asthme, destruction des globules rouges, cancer Utilisé principalement dans le caviar Serait interdit en France ! E241: Tétraborate de sodium. Voir E240 E242: Dicarbonate de diméthyle. Conservateur chimique. ++++++++++++++++++++++++++++ +++ Utilisé dans de nombreuses boissons (vins, alcools, boissons sucrées, ...) Libère du méthanol en se décomposant. Additif très dangereux+++++++++ E249: Nitrite de potassium. Conservateur chimique. ++++++++++++++++++++++++ Risques: essouflements, vertiges, maux de tête, chez les nourrisons les nitrites peuvent provoquer la mort par asphyxie car ils empêche les globules rouges de transporter l'oxygène, cancérigène. Très répandu dans les charcuteries, les salaisons, le foie gras et le bacon traité, M??ME DANS LES PRODUITS DE CE GROUPE CERTIFIES BIOLOGIQUES!!!!!!!! "super" ! E250: Nitrite de sodium. Conservateur chimique/minéral, serait combiné avec du chlorure e sodium, se tranformant donc dans l'estomac en nitrosamine. +++++++++++++++++ Risques: hyperactivité, asthme, insomnies, nausées, vertiges, baisse de tension, cancer. Utilisé seulement pour viandes et charcuteries ...........................AB donc bio ! NON VOUS NE R??VEZ PAS !!!!! Bon appétit ! E251: Nitrate de sodium. Conservateur chimique dangereux. +++++++++ Risques: idem que E250. Utilisé dans les charcuteries, viandes, fromages et poissons. E252: Nitrate de potassium. Conservateur chimique, pouvant être dérivé de carcasses d'animaux ou de déchets de végétaux. +++ Risques: hyperactivité, cancer. Utilisé dans les viandes, les charcuteries, les fromages, les poissons, aussi dans les poudres des balles pour armes à feu et les explosifs. E264: Acétate d'ammonium. Acidifiant. Risques: provoque nausées, vomissements Interdit en France E284: Acide borique. Conservateur synthétique.+++ Risques: diarrhées, lésions ds organes internes, problèmes menstruels, anorexie, perte de cheveux et empoissonement en trop grande quantité, donc toxique. Utilisé dans le caviar et certains bains de bouche.......... E285: Tetraborate de sodium. Conservateur synthétique. +++ Voir E284 E310: Gallate de prophyle. Antioxydant de synthèse. +++++ Risques: hyperactivité, asthme, urticaire, insomnies, troubles digestifs, infertilité, infection du foie et des reins, lymphomes, cancet et diverses réactions allergiques, problèmes de production de globules rouges et modifications morphologiques (chez le rat). Viviement déconseillé chez les femmes enceintes et aux jeunes enfants +++++++++ E311: Gallate d'octyle. Antioxydant de synthèse. +++ Risques: hyperactivité, asthme, urticaire, insomnie, troubles digestifs, allergies diverses, problème d'hemoglobine. Utilisé largement dans de très nombreux aliments industriels tels que les amuse-gueules, soupe en sachet, certains laits en poudre, pomme de terre en flocons, chewing-gum. Souvent utilisé dans les arômes. Vivement déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitant et les jeunes enfants ! E312: Gallate de dodécyle, Ester N-Dodécylique. Voir E311. E320: Buthylhydroxytoluène. Antioxydant de synthèse. ++++ Risques: hyperactivité, asthme, urticaire, insomnies, augmentation du cholestérol, troubles du métabolisme du foie, engourdissements, cancer. Largement utilisé avec les arômes alimentaires. Interdit au Japon. E321: Buthylhydroxytoluène. Antioxydant de synthèse.++++ Risques: réactions cutanées, troubles des systèmes reproductifs et sanguins, cancer. Utilisé dans de nombreux aliments comme les purées en sachets. E380: Citrate de tri ammonium. Acidifiant et émulsifiant de synthèse. Risques: troubles digestifs, troubles des fonctions hépatiques et rénales. Utilisé dans les fromages à tartiner. E385: Ethylène-diamine-tétra-acétate de calcium disodium ou EDTA. Antioxydant et séquestrant de synthèse.+++++++++++++++ Risques: mauvaise absorption des minéraux, vomissements, diarrhées, crampes abdominales ou musculaires, troubles de la coagulation du sang, passage de sang dans les urines, a causé des dommages du métabolisme cellulaire endommageant les chromosomes sur des animaux de laboratoire. A la propriété d'enrober les molécules métalliques ppour empêcher leur réactivité. Substances dangereuse pour les jeunes enfants. Utilisé largement dans les conserves, les aliments surgelés,le sauces .... En médecine cet additif est utilisé pour traiter le empoissonnements aux métaux lourds et il est utilisé dans certaines pourdres à laver. Interdit en Austalie Sources: "Additifs alimentaires, ce que cachent les étiquettes" - Hélène Barbier Du Vimont - Edts Trédaniel poche "Additifs alimentaires, le guide indispensable pour ne plus vous empoisonner" - Corinne Gouget - Edts Chariot d'Or

Boire de la bonne EAU

Publié le 9 mai 2019 à 10:50 Comments commentaires (0)
EAU Nous sommes nés dans l???eau, nous vivons avec l???eau et nous mourrons faute d???eau et d???électrons. Au cours de la vie, nous perdons de l???eau: un nouveau-né a 85% d???eau, un vieillard à peine 60%. Nous nous déshydratons et ceci entraîne des maladies. La sensation de soif survient uniquement lorsque l???organisme est en état de manque. Il est donc prudent de devancer cette sensation en buvant, par petites gorgées, tout au long de la journée, de préférence en dehors des périodes de digestion. Les reins fonctionnent mieux lorsque l???absorption est régulière. Si les cellules doivent gérer en permanence une pénurie d???eau, le corps instaure un système de rationnement et il y a en plus une disparition progressive de la sensation de soif et ainsi nous ne connaissons plus nos besoins propres en eau, il s???ensuit une déshydratation chronique. Quelle eau faut-il boire? Il faut une eau biocompatible, à ce jour, seul le professeur Louis Claude Vincent a permis grâce à la bioélectronique d???établir ces critères : ? Il faut une eau peu minéralisée : le docteur Damoor a démontré dés 1917 que, si on perfuse un rein avec de l???eau chargée en minéraux, celui-ci gonfle et la membrane rénale permettant l???élimination des toxines et des minéraux se bloque. L???organisme s???encrasse (voir à la fin, l???eau et le fonctionnement du rein). ? Avant de prendre un traitement, il faut s???assurer que l???élimination rénale est parfaite. Pour cela nous devons mesurer la résistivité des urines ce qui permet de voir la concentration ionique des urines qui lorsqu??? elle est très basse, veut dire que le corps n???élimine rien et que la première des choses à faire, est de rétablir la fonction rénale. Si le corps n???élimine pas, il ne sert à rien de faire des traitements, des massages etc. ..... car on mobilise des toxines qui vont rester dans le corps (et souvent se redéposer au même endroit) , En conclusion : Il faut boire de l???eau énergétiquement structurée et peu minéralisée. Il n???y a que 2 solutions : 1??? soit mettre un filtre à osmose inverse avec un dynamiseur, et en plus qui rajoute des mineraux vivants passés par un cycle végétal, ce qui vous donnera une bonne eau et vivante et si en plus vous la dynamiser c???est presque parfait. 2??? les eaux ci-dessous (En attendant de mettre un filtre à osmose inverse) avec un résidu sec à 180° compris entre 20 et 120 mg. Liste de quelques eaux ayant ces caractéristiques et pouvant être hydrogéner: - Eau Saint-Georges (eau des montagnes corses) - MONT ROUCOUS (Magasin Bio, ou Manor) - EAU DES MONTAGNES - EAU DU MONTCALM -LES SOURCES DU MONTAGNOL - EAU ONDINE - SOURCE DE LA PRIME - VOLCANIA - Fontaine du Berlou eau de source - Laqueuille - eau de Luchon

Notre humeur dépend de la nourriture que nous mangeons

Publié le 8 mai 2019 à 3:10 Comments commentaires (0)
Les troubles de l'humeur ne sont pas rares. Leur origine peut-être multiple. mais le lien entre l'alimentation et l'humeur est très claire. Les troubles de l'humeur sont directement reliés aux carences nutritionnelles et à notre façon de nous alimenter et de nous hydrater au quotidien. Notre humeur dépend donc de la nourriture que nous mangeons, et ce que nous devons manger doit changer à mesure que nous vieillissons. En effet, les adolescents, les jeunes adultes et les adultes matures ont besoin de nourriture différente pour améliorer leur santé mentale. C'est ce que confirme une étude de l'Université de Binghamton (New York, Etats-Unis) publiée le 11 décembre 2017 dans la revue Nutritional Neuroscience. Cette étude souligne aussi que l'alimentation et les pratiques alimentaires affectent différemment la santé mentale des jeunes adultes par rapport aux adultes plus âgés. L'alimentation et l'humeur Pour obtenir les résultats de cette étude, les chercheurs ont mené une enquête anonyme sur Internet en demandant aux gens du monde entier de remplir un questionnaire nommé « Food-Mood ». Ce questionnaire a été associé à des données de neurochimie et de neurobiologie. En analysant l'ensemble des données, ils ont trouvé que l'humeur chez les jeunes adultes âgés de 18 à 29 ans dépend de la nourriture. L'alimentation augmente la disponibilité de certains neurotransmetteurs et des concentrations dans le cerveau. Cependant, chez les adultes matures (plus de 30 ans), l'humeur dépend davantage d'aliments qui augmentent la disponibilité d'antioxydants (fruits) et d'abstinence d'aliments qui activent de manière inappropriée le système nerveux sympathique (café, indice glycémique élevé et petit-déjeuner). Le menu adéquat pour l'humeur dépend plus de notre âge que de nos envies L'une des principales conclusions de cet article est que le régime alimentaire et les pratiques alimentaires affectent différemment la santé mentale chez les jeunes adultes par rapport aux adultes. Un autre résultat notable est que l'humeur des jeunes adultes semble être sensible à l'accumulation de substances chimiques cérébrales. La consommation régulière de viande entraîne l'accumulation de deux substances chimiques cérébrales : la sérotonine et la dopamine. Elles sont connues pour favoriser l'humeur. Autrement dit, les jeunes adultes qui mangeaient de la viande (rouge ou blanche) moins de trois fois par semaine et s'exerçaient moins de trois fois par semaine présentaient une détresse mentale importante. Inversement, l'humeur d'un adulte mature semble être plus sensible à la consommation régulière de sources d'antioxydants et à l'abstinence de nourriture qui active inopportunément la réaction innée de lutte ou de fuite (communément appelée « réponse du stress et physiologie de défense »). Avec le vieillissement, il y a une augmentation de la formation de radicaux libres (oxydants), donc notre besoin d'antioxydants augmente. Les radicaux libres provoquent des perturbations dans le cerveau, ce qui augmente le risque de détresse mentale. En outre, notre capacité à réguler le stress diminue, et selon les chercheurs, si nous consommons des aliments qui activent la réponse au stress (comme le café et trop de glucides), nous sommes plus susceptibles de souffrir de détresse mentale. Enfin, les chercheurs se sont intéressés à comparer l'apport alimentaire entre les femmes et les hommes en relation avec la détresse mentale. Il existe une différence entre les sexes dans la morphologie du cerveau, ce qui peut également rendre sensible aux composants alimentaires, et pourrait expliquer le risque de détresse psychologique spécifique en fonction de notre sexe et de notre âge.

Rss_feed